Qui est Robert Greene?

Robert Greene est un auteur et conférencier américain. Il est surtout connu pour ses livres sur la stratégie, le pouvoir et la séduction. Parmi ses best-sellers figurent « Les 48 lois du pouvoir », « L’art de la séduction » et « Stratégie, les 33 lois de la guerre ».

Robert Greene

Il est né et a été elevé dans une famille juive de classe moyenne de Californie. Puis il a étudié à l’Université de Californie et à l’Université du Wisconsin pour obtenir un diplôme en études classiques.

De travaux subalternes en passant par le travail d’écrivain à Hollywood, il a exercé divers métiers. Cependant, c’est une rencontre avec le libraire Joost Elffers qui a conduit à la publication de son premier livre. Celui-ci s’est avéré être un best-seller.

Nous connaissons ses livres pour leurs citations pertinentes. Ses écrits attirent un large éventail d’adeptes. Cela va des hommes d’affaires aux détenus, en passant par les historiens de guerre et les musiciens du show-business.

Cependant, on critique également ses écrits pour leur caractère machiavélique et leur manque d’éthique. Après avoir atteint le succès, il a travaillé comme consultant pour de nombreuses personnes influentes dans le monde des affaires et des arts. Dans le même temps il a également refusé beaucoup de travail de consultant. En effet seules les personnes ayant des histoires de vie fascinantes l’intéressent.

Une carrière de rédacteur à succès

En 1995, Greene se trouve en Italie, où il travaille comme rédacteur au sein de l’équipe qui a planifié et créé l’école d’art « Fabrica », près de Venise. C’est au cours de ce travail qu’il rencontra Joost Elffers, un emballeur de livres new-yorkais. Il lui fit part de son idée sur le « pouvoir ». Ainsi fut publié le livre « Les 48 lois du pouvoir », paru en 1998. Ce best-seller international s’est vendu à plus de 1,2 million d’exemplaires aux États-Unis et a été traduit en 24 langues.

Les 48 lois du pouvoir


En résumé, « Les 48 lois du pouvoir » propose des stratégies de manœuvre du pouvoir. Les chapitres sont tirés de la vie d’éminents personnages historiques et tacticiens, dont Sun Tzu, la reine Elizabeth I, Niccolò Machiavelli, Haïlé Sélassié, Henry Kissinger, Carl von Clausewitz et P.T. Barnum, entre autres.


Le livre a gagné en popularité auprès de diverses catégories de personnes, allant des détenus de prison aux célébrités. Parmi les personnes célèbres qui ont déclaré suivre ce livre figurent le fondateur d’American Apparel, Dov Charney, le producteur de cinéma et de télévision Brian Grazer, l’acteur Will Smith, les basketteurs Andrew Bynum et Christopher Bosh. Un certain nombre de rappeurs, dont Jay Z, Drake et 50 Cent, ont admiré son livre. Le « New Yorker » surnomme Greene le « Machiavel du hip-hop ».


Son best-seller, cependant, a également suscité des critiques, car il dépeignait le monde comme un endroit plein de traîtrise et de jeux d’esprit. Le livre a également suscité des controverses, car il a été qualifié de sournois, de contraire à l’éthique et sans scrupules, et de « bible du psychopathe ». Greene, cependant, réfute toutes les allégations en disant qu’il a écrit sur une réalité qui n’a été décrite dans aucun autre livre.


Les lois mentionnées dans le livre, comme la « Loi 14 » – Se faire passer pour un ami, travailler comme un espion – ont donné l’impression que le livre enseignait la trahison et la tromperie. Cependant, Greene a déclaré ceci. « Les gens peuvent penser que ces lois sont mauvaises, mais elles sont régulièrement pratiquées par les hommes d’affaires. »

On interdit les livres « Les 48 lois du pouvoir » et les « 33 stratégies de guerre » dans un certain nombre de prisons américaines.

L’art de la séduction


En 2001, Robert Greene a publié son deuxième livre, « L’art de la séduction ». Ce best-seller international catégorise les types de séduction et explique les aspects de la séduction. L’auteur s’appuie sur des personnages historiques, tels que Cléopâtre, Giacomo Casanova, Duke Ellington et John F. Kennedy, pour détailler sa théorie sur le pouvoir de séduction et la manière de le transformer en atout.

Stratégie, les 33 lois de la guerre


En suivant, on publia le troisième livre de Greene, « Stratégies, les 33 lois de la guerre », en 2006. Inspiré par divers événements historiques, il évoque les différentes campagnes historiques qui ont abouti à la victoire. Le livre donne des indications sur la manière d’utiliser les principes militaires de la guerre dans les jeux sociaux insaisissables de la vie quotidienne.

Ainsi, on donne en exemple les stratégies utilisées par des génies militaires bien connus. Nous pouvons citer Napoléon Bonaparte, Sun Tzu et Alexandre le Grand. Le Sunday Times l’a qualifié d' »excellente boîte à outils pour gérer les affaires et les relations ».

La 50e loi


Ensuite, en 2009, Greene a publié son quatrième livre, « The 50th Law », écrit en collaboration avec le rappeur « 50 cent ». Le livre traite de la stratégie et de l’intrépidité et est un livre semi-autobiographique sur la vie de 50 Cent, citant diverses anecdotes de son parcours de musicien. Lors de sa publication, le livre était en cinquième position sur la liste des best-sellers du New York Times.

Atteindre l’excellence


Son cinquième livre, ‘Atteindre l’excellence’, a vu le jour le 13 novembre 2012. Il traite des maîtres, de leurs traits de caractère et des éléments universels qui les ont rendus maîtres.

Greene a fait des recherches sur le  » pouvoir  » pendant 10 ans. Il a lu des biographies de personnes très performantes dans tous les domaines et à différentes époques. Ainsi, il a réalisé qu’elles partageaient certains traits communs et une façon spécifique de penser.

Selon lui, les maîtres abordaient tout problème avec une perspective nouvelle. Après des recherches plus approfondies, il a partagé ce processus qui pouvait donner lieu à une vision et à une intelligence supérieures, et qui pouvait bénéficier à toute personne dans sa carrière/son travail.

Il a cité des exemples tirés de la vie de Thomas Edison, des frères Wright, de Mozart, de Charles Darwin, de Benjamin Franklin. Le livre était en sixième position sur la liste des best-sellers du New York Times.

Citations de Robert Greene

« La religion est le grand baume de l’existence car elle nous fait sortir de nous-mêmes, nous relie à quelque chose de plus grand. »

« Mais le plus grand combat de tous est celui que vous livrez contre vous-même – vos faiblesses, vos émotions, votre manque de résolution à aller jusqu’au bout. Vous devez déclarer une guerre incessante à vous-même. »

« Ne laissez pas votre réputation au hasard ou aux rumeurs ; c’est l’œuvre d’art de votre vie, et vous devez la façonner, l’affiner et l’exposer avec le soin d’un artiste. »

« De nombreux penseurs sérieux sont nés dans les prisons, où l’on n’a rien d’autre à faire que de penser. »

« L’avenir appartient à ceux qui acquièrent davantage de compétences et les combinent de manière créative. »

Pour conclure, nous espérons que dans un avenir récent, le public recevra un autre joyau de la belle fontaine d’idées de Robert Greene.

Certainement, son influence et sa franchise ne pourront jamais être surpassées de sitôt.