Aujourd’hui, Jordan Belfort aborde le sujet de l’entrepreneuriat et des erreurs que nous pouvons faire en essayant d’appliquer les règles basiques.

Nous avons tous pu voir les règles basiques de l’entreprenariat et cela nous semble en premier lieu intelligible. Cependant au moment de l’appliquer dans le monde réel, c’est une autre histoire. C’est un grand problème car apprendre à être un entrepreneur vous permet de prendre une idée et de la transformer en réalité, de faire des erreurs et d’être capable de modifier votre approche.

Pourquoi cela ne fonctionne pas en pratique? Je vais vous l’expliquer. En fait vous allez voir, c’est très simple. Vous devrez vous battre, mais si vous utilisez les règles de l’entreprenariat de la bonne façon, vous vous envolerez vers le succès.

Processus de l’entrepreunariat

  • Connaître ses résultats à atteindre

Laissez-moi tout d’abord commencer par vous parler de cette règle très importante, que je n’ai pas inventée. Elle date d’il y a des lustres, sûrement de l’époque de Benjamin Franklin. Cette formule, c’est: connaître ses résultats. En d’autres mots, sachez où vous souhaitez aller.

  • Prendre des messures massives

Vous devez ensuite passer à l’action massivement. Entre d’autres mots, d’abord vous devez déterminer jusqu’où vous voulez aller, puis vous devez vous donner les moyens d’y arriver.

  • Analyser les résultats obtenus

La troisième étape consiste à analyser ses résultats pour savoir s’ils sont identiques à ce qui était attendu.

  • Changer ses plans en fonction de ses résultats

La dernière étape consiste à modifier sa ligne de conduite en fonction de ce que vous avez obtenu.

De grands noms comme Dr Bangler, Tony Robbins, et bien d’autres enseignent cette formule, car elle est très puissante.

Voyons voir plus en détail chaque étape.

Connaître ses résultats attendus

Vous devez déterminer un but, savoir où vous souhaitez aller, et ce de manière très précise. une fois cela instauré, vous devez avoir un but à atteindre. Sans but, vous allez aller à l’aveugle. Vous devez avoir un but principalement car cela vous alertera sur toutes les opportunités à ne pas manquer. Avoir une cible vous aidera à vous concentrer sur les bons choix et à ignorer les choses qui ne vous amènent pas à votre destination.

N’oubliez pas. Votre subconscient a des pouvoirs illimités. Votre conscience, au contraire a des pouvoirs limités. De ce fait, vous ne pouvez pas vous concentrer sur tout ce qui vous entoure. Etre clair dans votre objectif va indiquer à votre conscience les choix à faire et à privilégier. Un manque de contexte vous mènerait à votre perte.

Prendre des mesures massives

C’est dans cette étape que la formule commence à déconner.

Tout d’abord, passez à l’action de manière massive, qu’est-ce que ça peut bien vouloir dire? Cela peut vouloir dire sauter dans le bain et déployer ses ailes. Vous connaissez mon opinion sur cela. On ne peut pas sauter et apprendre ensuite. Il ne faut pas non plus tomber dans l’extrême et vouloir devenir un expert. C’est pour cela qu’il faut sauter quand vous avez déjà des petites ailes, c’est à dire que vous devez apprendre les bases d’abord, puis sauter et avec vos petites ailes, vous finirez par vous élever vers le succès.

Ainsi je vous recommande de passer à l’action en utilisant le meilleur plan disponible. Vous ne devez pas penser à avoir le plan le plus parfait et être des experts. Cela n’arrive jamais. Il n’y a pas de plan parfait. Bien sûr comme vous avez besoin d’un plan, je vous conseille d’utiliser le processus appelé « modélisation« .
Prenez des modèles d’entreprise prospères et appliquez-les de la manière qui convient le mieux. Ce sera votre point de départ. En ayant ce modèle de départ, cela vous donne beaucoup plus de chances de réussir. Ainsi utiliser le meilleur plan disponible est se servir de modèles qui ont déjà fait leurs preuves.

Analyser les résultats obtenus

Les choses se compliquent vraiment à partir de là. Si vous jouez le rôle de l’entreprenariat correctement, vous aurez aussi des échecs. Si vous subissez un échec, ce n’est pas la fin, vous ne faites juste pas de la bonne façon. L’échec fait partie du processus.

Concrètement, la plupart du temps, au début, les résultats sont nuls. En analysant les résultats, vous avez tendance à tomber dans un état d’impuissance. Effectivement, vous ne saurez pas comment interpréter ses résultats moyens de la bonne façon.

En d’autres termes, ce qui empêche vraiment les gens de réussir, c’est la façon dont ils vont interpréter les données. Quand vous avez des résultats pourris, que vous ne faites pas d’argent alors que vous travaillez comme un forcené, vous tombez dans un état de peur, de négativité, et vous allez commencer à regarder les résultats avec des yeux impuissants. C’est aussi là où vous prendrez les pires décisions.

Aucune expérience n’est bonne ou mauvaise, jusqu’à ce que nous en appliquions des nouvelles en utilisant nos systèmes de croyance et notre langage. Vous devez appliquer la signification de cette expérience et faire dévier votre plan.

Quand j’avais 21 ans, j’ai eu mon premier vrai business. Je vendais de la viande et des produits de la mer. J’ai commencé avec un camion, et très vite, j’en avais 26, en l’espace de 6 mois. Je pensais faire de l’argent, mais en réalité je faisais toutes les erreurs imaginables de la part d’un jeune entrepreneur. Je grandissais trop vite mon affaire, je faisais des crédits, mes employés n’étaient pas dignes de confiance. Six mois après, la saison chaude était terminée, et j’ai fait faillite.

Puis j’ai été à Wall Street, j’ai travaillé dans cette boîte de brokers, et puis j’ai eu une opportunité de créer ma propre société. Cependant, quand j’ai été approchée par cette personne qui m’a proposée de m’associer, je me suis dit « je ne pense pas être un bon entrepreneur ». Pourquoi? Un échec! L’expérience menée avec ma première entreprise qui m’a amené à la faillite m’a fait penser que je n’étais pas un bon businessman. J’avais confiance en mon pouvoir de vente, mais je ne me sentais pas en tant que chef d’entreprise.

Changer ses plans en fonction de ses résultats

La conclusion de cela c’est qu’à 21 ans, je ne connaissais rien au business. Quelle leçon en tirer? Eh bien peut-être qu’il faudrait apprendre un peu le business avant de se lancer dedans, vous ne croyez pas? Une entreprise a des règles, et vous devez les apprendre avant de vous lancer.

Si vous allez beaucoup souffrir. A cause de cet échec, mon système de croyance m’a donné une signification erronée de mes résultats. Si vous êtes dans un état d’esprit positif, de certitude et de confiance, et que vous analysez des résultats négatifs, vous serez à même de changer votre façon de faire pour vous envoler vers le succès.

La formule de l’entreprenariat ne pourra fonctionner que si vous êtes dans un état d’esprit positif, sans cela vous prendrez les mauvaises décisions. Faites-vous aider par un mentor qui fait attention à vous.