Dans cette vidéo, Jordan Belfort nous introduit à la méthode Straight Line en nous donnant une astuce permettant de garder le contrôle de la vente.

Cette vidéo va être celle qui va littéralement changer votre vie et votre perspective de la vente. En 4 ou 5 minutes, je vais vous montrer comment mettre en oeuvre le système du Straight Line. Sans le savoir, vous verrez immédiatement plus de résultats et vous ferez plus d’argent. Vous n’aurez qu’une envie: apprendre encore plus de ce système.

N’oubliez pas, vous avez un essai de 7 jours de la formation Straight Line. Alors regardez cette vidéo, mettez en oeuvre la stratégie et observez ce qu’il va se passer.

Comment est née la méthode Straight Line?

Chaque jour avant le Whiteboard Wesnesday, je réfléchis à ce dont je vais vous parler, la meilleure chose à vous enseigner en 10 minutes. Hier, je pensais à la nuit où j’ai inventé la méthode Straight Line. J’avais 12 gosses en face de moi, ils n’arrivaient pas à conclure une vente, j’ai tout essayé. On était en 1988, et j’étais pourtant déjà considéré comme l’un des meilleurs coachs de vente. Cependant il manquait quelque chose et j’emmagasinais de la frustration.

Et puis je suis tombé sur ce nouveau moyen d’entraîner des vendeurs, connue sous le nom de système Straigt Line. Cela a commencé avec cette pensée: chaque vente est la même. Il était si facile pour moi de closer. Chaque vente suivait le même parcours. J’allais prendre et garder le contrôle de la vente immédiatement, je savais comment guider le prospect pas à pas et accomplir certaines choses essentielles pour conclure la vente. Je faisais tout le temps la même chose pour closer.

Comment fonctionne la méthode Straight Line?

Une ligne droite pour idéal

Alors j’avais beau dire à mes vendeurs que chaque vente était la même, ils me pensaient fou. C’est ainsi que j’ai dessiné sur le tableau cette ligne droite pour la première fois. J’ai mis une croix de chaque côté du trait. Le concept était que la vente parfaite est celle où le prospect n’a aucune objection et s’empresse d’acheter. C’est ça la vente idéale du système Straight Line.

Cependant, ce qui arrive typiquement ou la plupart du temps, c’est que les prospects ne suivent pas cette ligne parfaite. Ils ont tendance à sortir de cette ligne. Ils posent des questions, ils ont des objections, ou vous interrompent. Leurs inquiétudes et points de douleur sont bien présents. Ainsi le prospect essaye de vous sortir de cette ligne, et vous devez essayer de les ramener sur la ligne, en gardant le contrôle de la vente, et en avançant vers la conclusion.

Garder la vente dans les frontières

J’ai par la suite expliqué à mes vendeurs qu’il y a des frontières saines en haut et en bas de cette ligne droite. Quand vous restez dans ces frontières, vous avez toujours le contrôle de la vente. En dehors, vous perdez le contrôle.

Vous rassemblez ainsi de l’information massive en identifiant votre prospect, ses valeurs, ses inquiétudes, son seuil de douleur. Ce sont toutes les informations dont vous avez besoin pour continuer à avancer.

En plus de cela, il vous permet d’établir un rapport massif. C’est la base de la méthode Straight Line. J’utilise le terme appelé « communication axée sur les objectifs« , ainsi la communication vise à atteindre un certain objectif, et un point de fin, qui est bien sûr la conclusion de la vente.

Cela a donné un contexte aux vendeurs, qu’une vente a un début et une fin, et votre but est de closer la vente. Je vous conseille de tester juste ce petit truc de la méthode Straight Line et vous verrez comme il est facile d’augmenter vos ventes de 30-40% avec.

Je vais attaquer ici un aspect qui a tendance à faire trébucher les gens, aussi bien les débutants que les vendeurs agguerris qui n’ont pas expérimenté la méthode Straight Line. Encore une fois, tentez l’essai gratuit de cette méthode, car vous verrez, quand vous l’utilisez, vous obtiendrez des résultats incroyables.

Quand vous arrivez au point où vous posez des questions, par exemple, depuis quand êtes-vous dans le marché boursier, ou depuis quand investissez-vous? Le prospect commence à parler.


Dans la vente parfaite, vous présentez votre produit et le prospect dit oui à tout. Vous ne posez pas de questions, vous présentez juste votre produit, ses bénéfices, le prospect est d’accord avec vous, tout cela jusqu’à la vente.

La perte de contrôle de la vente


Quand vous êtes hors de la ligne et à l’intérieur des frontières, vous posez des questions, et votre prospect répond. Le prospect est celui qui parle le plus quand vous vous situez à l’intérieur des frontières. Vos questions sont puissantes et dans un certain ordre. La plupart du temps, le prospect va vous répondre de la manière correcte et attendue.

Par exemple un agent immobilier se voit poser la question suivante: Depuis quand êtes-vous agent immobilier. Il va vous répondre: « Je fais ce métier depuis 2-3 ans ». Et puis d’un coup le prospect peut se mettre à parler de quelque chose qui n’a absolument rien à voir. En 20 secondes ils se mettent à vous parler de leur partie de pêche et de leurs histoires.

Ca arrive dans le temps dans la vente! Vous pouvez une question, le prospect commence à vous répondre correctement, et d’un coup il s’évade hors de contrôle. C’est normal! L’erreur que font les vendeurs est que, plutôt qu’arrêter le laius du client et de le ramener au point de la vente où il a digressé, ils plongent dans le hors sujet avec le prospect. Les vendeurs vont passer 20 minutes à parler de pêche, chasse, ou je ne sais quoi d’autre!

Alors qu’est-ce que cela va démontrer? Que vous n’êtes pas un expert dans votre champ d’action. Les experts n’ont pas de temps à perdre, ils ont des conversations directes, et gardent en tête l’objectif qui est de conclure la vente.

Pratiquer l’écoute active

Ne cassez pas le rapport

Vous pouvez très bien poser vos questions, écouter les éléments de réponse en adéquation avec la question, cependant si le prospect se met à digresser, vous ne pouvez pas le recadrer directement. Si vous faites ça, c’est foutu. Vous aurez brisé le rapport, vous ne pourrez pas conclure la vente.

Ainsi, la première erreur est de partir avec le prospect dans une conversation sans rapport avec votre produit, et la deuxième erreur est de le stopper dans sa digression, ce qui occasionnera une cassure du rapport.

L’écoute active comme contrôle de la vente

J’ai une astuce que je veux vous montrer dans ce cas de figure, qui vous aidera grandement. Je veux que vous pratiquiez « l’écoute active« , ce qui va casser le rythme. Vous devez acquiescer en faisant des « Oh », des « Ah oui », « Ah super! », « Oh Waouh ». Laissez-les parler, utilisez votre tonalité et language corporel. Pas de mots! Quand ils ont fini, vous dites des « Mon Dieu, c’est top, c’est vraiment fantastique! », puis vous revenez au coeur de la vente par un  » Au fait, en ce qui concerne… » et vous leur posez la prochaine question.

Ils n’ont pas vraiment répondu à la question que vous aviez posé, mais ce n’est pas grave. Ne les coupez surtout pas, utilisez votre language du corps et votre tonalité. Montrez-leur que vous faites attention à ce qu’ils pensent mais ne plongez pas dans leur conversation qui n’a aucun objectif avec la vente.

En acquiesçant à ce qu’ils disent, en faisant des « Oh  » et des « Ah », puis en les ramenant dans la vente par un « Au fait c’est… », vous pourrez poursuivre votre but vers la conclusion en leur posant la question suivante. C’est ainsi que vous gardez le contrôle de la vente.

Utilisez juste cette astuce qui vient du système Straight Line (qui est franchement la meilleure méthode de vente, et de loin!) et vous verrez le changement dans vos résultats!